Comment réagir quand votre partenaire demande un break dans le couple ?

Par / 1 Commentaire / 7 août 2013

un break dans le coupleDans un couple, il y a des hauts et des bas. Mais lorsque la routine et les disputes rythment le quotidien, la relation est clairement mise en danger. La rupture n’est pas toujours clairement envisagée à ce moment-là : votre partenaire vous propose ‘‘seulement’’ de faire un break.

Vous ne devez pas attendre pour désamorcer la situation, car un break est un préavis de rupture… Voici comment réagir en cas de break imminent !

Pourquoi envisage-t-on un break ?

La vie de couple n’est pas un long fleuve tranquille. Les débuts ressemblent à un conte de fées, mais la réalité fait vite son come-back. On réalise que pour préserver l’entente avec son partenaire, il faut faire des concessions au quotidien. Sans ces petits sacrifices, la routine et les engueulades vous attendent au tournant ! D’où l’envie de faire un break dans le couple, histoire de souffler un peu…

Votre partenaire s’interroge sur ce qu’il/elle attend de votre relation. Comment vivrait-il/elle le célibat ? Pourrait-il/elle rencontrer une autre personne qui le/la rendrait heureux ? Êtes-vous vraiment la femme/l’homme de sa vie ? Il/elle pense, à tort, qu’une pause pourra lui permettre de répondre à ses doutes. Votre partenaire se trompe : en choisissant le break, il/elle a déjà fait une croix sur vous…

La pause est un manque de respect

Concernant le break dans le couple, il ne faut pas se leurrer. En vous annonçant son désir de faire une pause, votre partenaire joue clairement avec vos sentiments. Il/elle n’est pas sûr de vouloir rester avec vous, mais il/elle vous garde sous le coude au cas où ! L’amour n’est pas un jeu, on ne peut pas stopper et reprendre la partie à l’envi !

Votre partenaire pense qu’il/elle peut se mettre en RTT pendant quelques temps, coller un coup de canif dans le contrat et revenir la bouche en cœur ? Il/elle se fiche donc de la confiance et des sentiments que vous avez pour lui/elle ? Le break est un manque de respect pour le partenaire qui doit le subir. Et sans respect mutuel, une relation n’a plus de sens !

Deux alternatives post break

Le break n’est pas une solution aux problèmes de votre couple : vous avez avant tout besoin de dialoguer, et cette pause rompra la communication. Sans compter qu’une fois le break terminé, que va-t-il se passer ? Soit votre partenaire vous annoncera qu’il/elle ne veut pas revenir, et vous l’aurez attendu(e) pour rien. La rupture étalée sur le temps est la plus douloureuse ! Vous aurez le sentiment d’avoir été trahi(e) et d’avoir perdu beaucoup de temps.

Le deuxième cas de figure n’est pas plus réjouissant : votre partenaire réapparaît, mais c’est à votre tour de vous interroger. Qu’a-t-il/elle bien pu faire pendant cette pause ? A-t-il/elle été voir ailleurs ? Et s’il/elle reprenait le large ? On connaît la suite du programme : jalousie exacerbée, perte de confiance, disputes… rupture.

Comment réagir en cas de break imminent ?

Lorsque votre partenaire vous propose de faire un break dans le couple, vous devez être très clair(e) avec lui/elle. Expliquez-lui que vous n’êtes pas du genre à faire dans la demi-mesure : s’il/elle n’est vraiment pas heureux(se) avec vous, le break n’y changera rien, alors autant rompre. Ces propos auront de l’effet sur votre partenaire. Il/elle comprendra qu’en  partant maintenant, il/elle vous perdra pour de bon.
Votre moitié aura donc un choix crucial à faire : rester, et trouver des solutions à vos problèmes de couple, ou vous faire sortir de sa vie. C’est à quitte ou double.

Si votre partenaire renonce au break, vous devrez rétablir la communication au sein de votre couple pour éviter une nouvelle crise. En revanche, s’il/elle sort de votre vie, ce n’est pas plus mal : vous pourrez vous reconstruire avec une personne qui en vaut vraiment la peine !

1 Commentaire
  1. Cet article m’a beaucoup surpris car j’étais convaincue des bienfaits du break….
    J’ai maintenant compris que celui qui demande le break a en effet déjà fait son choix.
    Merci pour cet éclaircissement
    Christine

Votre commentaire