Trouver l’amour sur internet : est-ce encore possible ?

Par / 0 Commentaire / 25 février 2014

Trouver l'Amour sur internetJ’ai passé une journée bien stressante au boulot, mon boss m’est encore tombé dessus, à croire que je ne serai jamais assez efficace à ses yeux : « Les chiffres, les chiffres, les chiffres ! ». Bref, je rentre chez moi avec un sentiment de ras-le-bol profond et en arrivant à la dernière marche du 6ème étage (sans ascenseur), je réalise que je n’ai même plus un paquet de pâtes à cuisiner. Adieu mes Pennes à la Carbonara… Coup de bol, il me reste un fond de riz dans mon placard. Je sors une casserole, j’y mets de l’eau et fais chauffer à ébullition. Je dis bonjour à Oncle Ben’s, le plonge dans l’eau bouillante puis pars ranger mes fringues qui trainent toujours sur mon sofa depuis… (depuis quand d’ailleurs ?).

Si ma mère me voyait, je suis sure qu’elle sortirait de sa poche, l’une de ses remarques désobligeantes sur mon côté bordélique. Rien à Faire, j’ai lu récemment dans une revue scientifique que « les nanas bordéliques sont meilleures au lit que les filles qui rangent tout derrière elles ». Depuis, je revendique mon côté mimi-cracra. On ne sait jamais, si un bel inconnu croisé au coin de ma rue a lu le même article et qu’il avait le courage de m’aborder, ne serait-ce que parce qu’il a perçu mon côté négligé (avec mes cheveux hirsutes ou la ceinture de mon imper qui pend encore le long de ma botte), ce serait un de mes petits « défauts-charmants» que je pourrai glisser dans la conversation.


Oups, ça sent le brûlé !
Mon riz ! Je cours à la cuisine. Oncle Ben’s est tout cramé et moi j’ai plus rien à me mettre sous la dent : VDM.


Ce n’est rien, tout va bien ! Méthode Coué à la rescousse. Je file me rincer les idées sous ma douche, j’enfile mon horrible pyjama à la Bridget Johns (merci maman pour ton super cadeau de noël assorti aux pantoufles de ma sœur), je me vautre sur le canapé avec mon pc portable, connexion sur adopteunmec.com. Je suis inscrite depuis 3 mois et je n’ai croisé que des extraterrestres au langage SMS avec propositions indécentes. Je me vois mal présenter à ma reine mère mon nouveau Jules genre : « maman, voici Jules, il m’a séduite en me proposant un cylindre de 25 cm de long pour 5 cm de large » et d’ajouter, « bon ok, il a légèrement exagéré sur les chiffres mais sa femme m’a dit que c’était un mec bien ».

 


Heureusement, certains hommes ont des descriptions originales, ils savent aligner 3 phrases sans écrire en mode « LOL »à la fin de chacune. Ce soir, je n’ai pas envie de sortir mais je ne suis pas contre les nouvelles rencontres. En direct depuis mon canapé, pas besoin de me maquiller, ni de m’habiller, je suis suffisamment attirante avec ma photo de profil ! Mon mascara ne coule pas, aucune cerne ni mauvaise mine, c’est merveilleux la technologie !

 

 

Bonnetvert m’envoie un « charme ». C’est quoi ce pseudo ? Il a été nain de jardin dans une autre vie antérieure ? Je vais tout de même visiter sa page. Il n’est physiquement pas extraordinaire, il est certain que je ne me serai jamais retournée sur lui dans la rue mais sa description est sympa, il a l’air marrant ! Bon allez, je l’autorise à venir me parler. Après tout, il pourrait devenir un super pote avec qui je pourrai passer un week end cordial dans une yourte !

 

Son premier message me fait sourire. Je lui réponds instantanément. Le deuxième me fait rire. Je lui livre une autre réponse. Nous échangeons dans un rythme effréné et j’en arrive à oublier mon boss qui me saoule et l’Oncle Ben’s que j’ai incinéré. Minuit va sonner, je me dépêche d’aller au lit (sans risque de transformer mon pyjama en haillon plus moche qu’il ne l’est).

 

Le jour se lève et ma première pensée va vers « Bonnetvert ». Je file au boulot toute apprêtée. Je souris même à mon patron. Je vis une bonne journée, en quittant le taf, je passe au Monop’ faire deux emplettes. A peine rentrée, je balance mon sac dans l’entrée, je me vautre sur mon canap’ en allumant mon pc :


« Vous avez reçu 1 mot doux » Bonnetvert me propose de le rencontrer. Je ne sais pas… Nous n’avons discuté le temps d’une soirée. C’est court mais je ne m’étais pas autant divertie depuis la sortie du père noël est une ordure !


Bon allez… Après tout il me donne rendez-vous dans un lieu publique, je ne risque pas grand-chose. J’accepte. Nous avons rendez-vous dans une heure dans un café près de chez moi. Vite !
Je me dépêche de me préparer… C’est la course contre la montre !


Une heure et quart plus tard : Il est attablé sur la terrasse du Progrès, il ressemble à la photo (pas de mauvaise surprise genre 10 ans et 10 Kg de plus comme ça arrive souvent). Je lui fais la bise, je m’installe, je ne sais plus quoi dire. Son regard me fige sur place. Il prend la parole et sa voix me conforte dans l’idée qu’il est vraiment relaxe. Bizarrement je ne l’envisage plus comme un pote potentiel mais comme une vraie histoire possible. La soirée défile trop vite, nous avons du mal à nous quitter. J’arrive à la maison, je n’arrive pas à dormir. Je cogite : Et dire que si je ne m’étais pas inscrite sur ce site, je serai passée peut-être passé à côté lui, une fois, plusieurs fois, tous les jours ?… Et chaque fois, sans m’en apercevoir !

 

Il est censé me rappeler demain, je meurs déjà d’envie de recevoir un message… Je n’arrive pas à trouver le sommeil, merci Internet !

 

Pour vivre votre histoire d’Amour à fond !

 

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

2eb85fa45bacdd07f4779bdf14fb6470<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<