Comment soutenir son partenaire dans des moments douloureux ?

Par / 2 Commentaires / 19 août 2011

soutenir son partenaireVotre partenaire vit un évènement douloureux et vous aimeriez être présente pour lui ? Vous aimeriez savoir comment on peut soutenir son partenaire ? Comment être là pour ceux qui en ont besoin sans en faire trop ?

 

La vie de couple, c’est également partager des moments qui peuvent être douloureux pour votre partenaire, comme la perte d’un être cher ou un licenciement. Pour surmonter ces étapes, vous allez devoir comprendre que les règles du couple évoluent et que c’est à vous d’être « une éponge » afin de subir et d’être présente pour lui.

Tout faire pour soutenir son partenaire

Dans les moments douloureux de la vie, l’amour se matérialise par des actions au quotidien pour votre partenaire. Sans vous mettre en danger au niveau de votre santé ou de votre état d’esprit, il faut que vous soyez capable de changer vos habitudes pour lui apporter tout votre soutien. Il est possible que ses réactions vis-à-vis de vous soient négatives, vous ne devez pas pour autant enflammer la situation.

Accepter de passer après

Vous allez devoir accepter de faire passer l’autre avant vous. L’idée c’est qu’après cette étape votre amour doit être plus fort et votre compagnon doit avoir conscience de vos efforts pour lui. Il saura qu’il peut compter sur vous et n’hésitera pas à vous rendre vos efforts.

Faire attention aux discussions

Vous allez devoir faire attention à vos discussions. Ne rien faire qui puisse le brusquer et comprendre qu’il n’ait pas forcément envie de profiter de la vie, qu’il ait envie de rien faire… Vos actions devront peu à peu lui redonner confiance en lui et l’inciter à profiter de la vie.

Certaines passes de la vie de couple nous poussent à changer nos habitudes pour répondre au plus près aux besoins de son partenaire. L’amour est fait de concessions, mais une chose est certaine, si vous êtes présent(e) pour votre partenaire, il/elle vous le rendra !

Stéphane
N’oubliez pas de cliquer sur « j’aime » pour relayer l’information à vos amis !

2 Commentaires
  1. Je trouve cet article rassurant et plein de bon sens.

    Cela peut paraître étrange mais ma copine a décidé de mettre fin à notre relation (7mois) car au bout de 3-4 mois d’euphorie, j’ai trouvé un emploi (après 1 an et demi de chômage, jeune diplômé en pleine période de crise , je vous laisse deviner la pression pour ne pas retomber dans la pénible période de recherche d’emploi).

    Cet emploi est assez stressant : pression, période d’essai longue (8 mois, 4mois + 4 mois de prolongation, situation propre aux cadres dans le consulting), et salaire pas très élevé au début du contrat, bref, rien de quoi se sentir épanoui au début de notre vie professionnelle.
    Ma copine n’a pas su le comprendre (fonctionnaire, ayant son propre logement, face à moi : jeune diplômé de 26 ans qui vie encore chez sa mère comme beaucoup d’autres en cette période difficile).

    J’ai énormément culpabilisé lorsqu’elle m’a dit qu’elle ne supportait pas de me voir blasé, stressé, et peu entrain à sortir, alors que je savais que c’était une période d’adaptation, de transition. Je me suis dit que c’était pas normal en moins de 6 mois de relation. Mais ce n’est pas faute de lui avoir parlé de ça mais selon elle y’a pire dans la vie. J’avoue que parfois j’ai été maladroit dans ma façon d’agir, j’étais un peu ailleurs, mais je sentais que ce n’était pas moi, que cette nouvelle situation nécessitait une période d’adaptation.

    Elle n’a rien voulu écouter, selon elle, la flamme s’est éteinte et elle m’a quitté… Ce fut très difficile, tout le monde me dit que si elle m’aimait réellement elle aurait été plus compréhensive et m’aurait soutenu dans les difficultés, comme je l’aurais fait pour elle.

    Merci pour cet article qui me permet de réaliser que la relation se fait à deux et qu’aimer c’est aussi soutenir l’autre, l’amour n’est pas seulement un long chemin paisible à parcourir, aussi bien au début de la relation qu’au bout de quelques années…

  2. Je trouve cet article rassurant et plein de bon sens.

    Cela peut paraître étrange mais ma copine a décidé de mettre fin à notre relation (7mois) car au bout de 3-4 mois d’euphorie, j’ai trouvé un emploi (après 1 an et demi de chômage, jeune diplômé en pleine période de crise , je vous laisse deviner la pression pour ne pas retomber dans la pénible période de recherche d’emploi).

    Cet emploi est assez stressant : pression, période d’essai longue (8 mois, 4mois + 4 mois de prolongation, situation propre aux cadres dans le consulting), et salaire pas très élevé au début du contrat, bref, rien de quoi se sentir épanoui au début de notre vie professionnelle.
    Ma copine n’a pas su le comprendre (fonctionnaire, ayant son propre logement, face à moi : jeune diplômé de 26 ans qui vie encore chez sa mère comme beaucoup d’autres en cette période difficile).

    J’ai énormément culpabilisé lorsqu’elle m’a dit qu’elle ne supportait pas de me voir blasé, stressé, et peu entrain à sortir, alors que je savais que c’était une période d’adaptation, de transition. Je me suis dit que c’était pas normal en moins de 6 mois de relation. Mais ce n’est pas faute de lui avoir parlé de ça mais selon elle y’a pire dans la vie. J’avoue que parfois j’ai été maladroit dans ma façon d’agir, j’étais un peu ailleurs, mais je sentais que ce n’était pas moi, que cette nouvelle situation nécessitait une période d’adaptation.

    Elle n’a rien voulu écouter, selon elle, la flamme s’est éteinte et elle m’a quitté… Ce fut très difficile, tout le monde me dit que si elle m’aimait réellement elle aurait été plus compréhensive et m’aurait soutenu dans les difficultés, comme je l’aurais fait pour elle.

    Merci pour cet article qui me permet de réaliser que la relation se fait à deux et qu’aimer c’est aussi soutenir l’autre, l’amour n’est pas seulement un long chemin paisible à parcourir, aussi bien au début de la relation qu’au bout de quelques années…

Votre commentaire