Pratiquer la sodomie, pour ou contre ?

Par / 0 Commentaire / 18 mai 2015

pratiquer-la-sodomieCette pratique est de plus en plus courante mais peut être toujours considérée comme un tabou par certaines personnes. Alors, certains sont pour et d’autres sont contre la sodomie !

Vous vous demandez comment la pratiquer dans les règles de l’art pour que tout se passe bien ? De nombreuses appréhensions entourent le plaisir anal alors avant de franchir le pas, il faut être bien préparé à affronter cet instant. La sodomie reste un des plus grand fantasme masculin mais les femmes peuvent très bien y trouver leur compte aussi. Cette expérience peut être vécue extrêmement bien des deux côtés si on sait s’y prendre et si les deux partenaires sont vraiment consentants. Si vous envisagez de pratiquer la sodomie voici quelques conseils à appliquer. Si vous êtes contre, il est possible que cet article vous fasse changer d’avis !

N’hésitez pas à laisser vos commentaires pour partager vos expériences avec la communauté ou alors à poser vos questions.

Je suis contre la sodomie !

La sodomie est une pratique très controversée et beaucoup de personnes mettent en avant ses risques. Elle reste avant tout un fantasme pour les hommes et pour certaines femmes. Sur le plan physique, l’anus est plus resserré et procure de nouvelles sensations à l’homme. Il ressent de plus un fort sentiment de domination sur la femme. La crainte la plus grande est celle d’avoir mal. L’anus ne sécrète pas de substances lubrifiantes contrairement au vagin ce qui rend la pénétration plus difficile, voire très douloureuse si aucun lubrifiant artificielle n’est utilisé. Toute pénétration sans préparation sera un échec.

Du point de vue des répercussions physiques à long terme, on met en avant le fait que la pénétration rend le terrain propice aux hémorroïdes. Des pénétrations trop brutales peuvent provoquer des incontinences anales. Au-delà de la santé, beaucoup considèrent cette pratique comme étant tabou. Associée à l’homosexualité, il arrive qu’elle soit considérée comme interdite. C’est aussi un acte de domination et de possession totale sur la femme, c’est pourquoi il s’agit du fantasme de beaucoup d’hommes. Pratiquer la sodomie est alors considéré comme un acte brutal, vécu comme une prise de pouvoir sur l’autre.

Cette image véhiculée par la pornographie n’est pas la seule à rebuter certaines personnes. Ainsi, beaucoup considèrent cette pratique comme étant sale et non hygiénique. Des femmes, mais aussi des hommes se refusent à la pratiquer pour cette raison. Le sexe anal peut aussi être à l’origine de problèmes dans le couple si l’un des deux partenaires s’y refuse et que l’autre insiste. Dans l’inconscient de beaucoup de personnes, cela reste un acte contre nature et humiliant. Cependant, elle est de plus en plus rependue au sein des couples et beaucoup dépassent leurs barrières pour s’essayer à cette pratique.

Je suis pour le sexe anal !

La sodomie, on ne va pas se le cacher, la gent masculine apprécie particulièrement. Le plaisir provoqué par ce passage étroit est très apprécié par ces messieurs et ils sont donc très demandeurs. Mais ce ne sont pas les seuls à ressentir du plaisir lors de cette pratique. La sodomie, pour qu’elle fonctionne doit être accompagnée de douceur et de confiance absolue entre les deux partenaires. La zone anale est fortement vascularisée ce qui permet de ressentir des sensations décuplées. Cette zone est alors apte au plaisir. Pour les hommes comme pour les femmes, l’anus est une zone très érogène alors pourquoi ne pas la découvrir ?

Il faut être parfaitement détendu pour que tout se passe bien. Si cette condition est validée, il n’y a pas de raisons de passer un mauvais moment. C’est un acte qui rapproche énormément ceux qui la pratiquent. La plupart des femmes avouent apprécier pratiquer la sodomie à partir du moment où elles connaissent la personne mais ne la ferait jamais avec un coup d’un soir car la confiance n’est pas là. Il faut que les deux partenaires en ai envie et soient consentants car un rapport forcé sera un échec et seul la douleur sera au rendez-vous pour la femme.

Beaucoup considèrent qu’il n’y a rien de dégradant dans cette pratique, ni rien de rabaissant pour la femme. Les orgasmespeuvent se trouver être très puissant avec la sodomie si celle-ci est bien préparée et bien effectuée. L’anus est physiologiquement très apte à procurer un orgasme, par différentes stimulations. Des hommes comme des femmes apprécient alors cette pratique et n’ont pas peur des tabous qui gravitent autour de la sodomie.

Pratiquer la sodomie, les règles à respecter !

Pour pratiquer le sexe anal, le plus important est sans doute la préparation. Plusieurs pratiques existent et on trouve alors l’anulingus, qui est sûrement la pratique la plus controversée. Ceux qui osent passer au-delà des tabous devront faire attention à la transmission de germes et être sûrs d’eux. Il s’agit donc de passer sa langue dans l’anus de sa compagne.

Sinon vous pouvez commencer par exciter votre partenaire d’une manière plus conventionnelle avant vous rendre dans cet endroit si sensible. Ensuite, lubrifiez correctement votre doigt et utilisez le en toute délicatesse. Tout doit se faire dans une confiance totale.

Autre point important, la lubrification ! Cette zone n’est pas comme le vagin qui se lubrifie naturellement alors autant mettre la dose. Par la suite, allez-y progressivement et n’hésitez pas à faire quelques pauses dans la pénétration pour que tout se passe pour le mieux. On évite tout mouvement brusque pour le début et une fois la douleur passée, on peut se laisser aller au plaisir et vivre sa sexualité comme on l’entend.

Votre rédactrice

Cécile

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

9f5341cb30fadf0e627ea9cd77e85bd0IIIIIIIIIIIIIII