Pourquoi le mâle n’embrasse pas sa conquête sous la couette ?

Par / 0 Commentaire / 20 décembre 2012

le mâle n'embrasse pasAprès une longue soirée de traque sans relâche, le mâle ramène sa conquête chez lui pour une nuit à deux. Mais voilà, le mâle embrasse sa proie partout excepté sur la bouche.

Quelle mouche l’a piqué ? Pourquoi ces douces lèvres ne l’appellent-il pas ? Pourquoi le mâle n’embrasse pas sous la couette ? Magamour s’est penché sur la question avec attention pour vous.

Définissons « le mâle », « la conquête » et le « baiser » avant toute chose

Le mâle dont nous parlerons ici est le prédateur à la recherche d’une proie pour assouvir des pulsions sexuelles. Il ne cherche pas d’affection mais juste de la bestialité le temps d’une nuit. Bref, c’est ce monsieur en boite un samedi soir, ou cet homme qui offre des verres à la même fille au bar toute la soirée. Et la fille en question, c’est la conquête.

Elle est plus ou moins naïve, plus ou moins réceptive aux avances du mâle mais finira tout de même sa nuit à ses côtés. Enfin, le baiser c’est l’acte de déposer ses lèvres sur celles de sa partenaire, avec ou sans la langue. Rien de bien sorcier en apparence mais derrière cet acte anodin se cache en réalité des significations propres à chacun. Pour une majorité de personnes, le baiser est quelque chose d’intime que l’on offre comme une partie de son être.

C’est un acte qui lie les partenaires. Que se passe t-il quand le mâle a tout sauf envie de se lier à sa proie ? Lisez vite la suite pour le savoir !

Le garçon n’est pas en mal d’affection ou d’amour, il a des fantasmes bien concrets

Le mâle n’est en quête que d’une demoiselle pour un soir, il ne souhaite pas s’engager plus longtemps avec elle que jusqu’à l’aube. Il désire quelque chose de détaché et de cru, à l’image de ce qu’il a pu voir dans des films pornographiques où les baisers sont proscrits. Ainsi, le mâle tend à traiter sa conquête d’un soir comme une actrice X et à aucun moment ses lèvres vont aller papillonner sur celles de sa partenaire. Ce fantasme est dans la même lignée que celui de la prostituée.

S’il existait un code de la prostitution, il y aurait un paragraphe où l’on verrait apparaître qu’embrasser un client est fortement déconseillé voire interdit. La conquête d’un soir se transforme donc en prostituée aux yeux du mâle qui exclura l’éventualité d’accéder aux lèvres de son amante éphémère. Le baiser faisant parti du rituel amoureux ne peut pas intervenir dans le cadre de l’acte sexuel désintéressé.

L’homme est macho : il est hors de question de faire preuve de romantisme

Les femmes sous la couette simulent beaucoup, ce n’est un secret pour personne. Ça fait plaisir au partenaire et tout le monde est content, ou presque… Le mâle lui ne pense qu’à son propre plaisir, autrement dit aller droit au but. Embrasser c’est considérer le plaisir de l’autre autant que le sien, en refusant d’embrasser sa conquête, le mec la prive d’une part de plaisir.

Il agit de la sorte car il connaît la connotation romantique du baiser. Il ne lui vient même pas à l’idée de se forcer, de simuler un baiser avec sa conquête pour lui faire plaisir. Le mâle bannit le romantisme, néglige légèrement le plaisir de sa partenaire pour se prouver qu’il domine, dirige et dénigre la proie. Le type n’a pas assez d’estime de sa conquête pour lui dévoiler une faiblesse, le romantisme, qui se traduirait pendant l’acte par un baiser. Le baiser différencie l’homme du gorille.

Le mâle ne peut pas être au four et au moulin en même temps

Le mâle passe de longs moments pénibles avant d’obtenir le consentement de sa proie. Une fois qu’il l’a, ni une ni deux, il s’attelle à sa tâche. Avec une concentration sans faille, le mâle prend possession des lieux. Ce tour du propriétaire ne laisse pas le temps à s’adonner à de quelconques distractions dont le baiser fait parti. Tous ses neurones agissent dans un seul et unique but, embrasser sa conquête serait diminuer voire anéantir ses chances d’y parvenir. Se serait utiliser des capacités dans un objectif qui ne lui tient pas réellement à cœur. Il est vrai que le baiser n’est pas la pratique préférée des hommes, encore moins des mâles dans le feu de l’action. Le mâle se focalise donc sur sa performance, donnant tout ce qu’il a, tout sauf un peu de salive et ses lèvres sur celles de sa proie. L’homme a des difficultés à exécuter plusieurs tâches en même temps, le mâle est bien pire.

Mais alors comment agir pour que le mâle se décide enfin à chatouiller les papilles de sa conquête ? Faut-il démystifier le romantisme au malheur des puristes ? Faut-il introduire le baiser dans les films X ? Les mâles vont-ils finir par comprendre qu’embrasser est aussi une pratique charnelle ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires.

Armelle DE OLIVEIRA.

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

54769a3404e82b030601178fe403ae66#################