Petit guide pour espionner son mari sans se faire prendre !

Par / 0 Commentaire / 13 décembre 2012

espionner son mariVous avez des doutes sur la fidélité de votre homme et vous voulez tenter de l’espionner pour savoir ce qui se trame ? Vous avez les mains moites et les jambes qui flanchent ? Désormais, vous ne vivez que dans l’espoir de savoir si vous vous trompez ou pas et vous voilà embarqué dans un tourbillon d’actions étranges et déroutantes, parfois inavouables.

Vous vous sentez une âme de lycéen en goguette, rougissant, bafouillant face à l’être chéri, et voilà que votre quotidien est une succession d’activités nouvelles et pour le moins surprenantes. Alors si vous vous mettez à espionner votre homme, voici tous les conseils pour ne pas se faire repérer !

L’espionnage 2.0 à l’usage des novices

Alors que les réseaux sociaux ont révolutionné les relations amoureuses, la première chose étrange que vous auriez fait il y a 4 ans et de le ou la chercher sur Facebook, Twitter, etc. Aujourd’hui, l’ajout en cascade sur les réseaux sociaux fait partie d’un rituel codifié, indispensable pour entrer dans le monde merveilleux de son coup de foudre. Vous allez le ou la « googler », chercher son passif amoureux, ses ex, voir ses photos, ses publications, comprendre ses goûts.

 

Toutefois, cela implique un certain niveau de doigté et de souplesse pour ne pas être pris à ce jeu douteux :

  • si vous allez sur son profile Linked in en étant connecté(e), il ou elle le verra.
  • si vous consultez son profil sur Réseau Contact.
  • si vous likez une photo de 2008, il ou elle saura que vous avez passé en revue ses photos.
  • si vous comprenez une de ses références passées à un tweet, il ou elle saura que vous avez lu plus loin que la dernière publication.

Fréquenter son quartier / ses événements / ses endroits préférés

Outre l’espionnage amoureux 2.0, la fréquentation de ses lieux publics, avec l’espoir inavoué de tomber sur lui ou elle, est une activité courante mais toutefois risquée, surtout si vous habitez vous-même à des lieues de là. Si vous vous prenez à roder, ayez toujours une excuse crédible à portée de main.

En revanche, il est plus facile de vous rendre dans les évènements auxquels il ou elle est inscrite, grâce à la merveilleuse application de Facebook. Une fois encore, la prudence est de mise : allez-y accompagné(e), aimez la page pour ne pas éveiller tous soupçons  de surveillance amoureuse.

L’idée est de ne pas agir comme dans un épisode de Dawson, mais, d’avoir l’air détaché(e) et parfaitement à l’aise avec le concept de la rencontre fortuite. S’entrainer sur un ami n’est pas exclu. Attention, toutefois, à ne pas faire d’activités que vous aviez mentionnées comme détestées (un concert de jazz, moi ?). Rappelez-vous qu’une relation ne se bâtit pas exclusivement sur des passions communes.

 

Communication à l’outrance et désespoir amoureux

À l’heure des textos, des messages Facebook et autres emails, il devient difficile de savoir quelle est la norme en termes d’échange. En réalité, la réponse à cette question existentielle est : la norme est celle tolérée par votre prétendant(e), pas la votre. Vous devez trouver et respecter vous-mêmes vos limites mutuelles.

Il ne s’agit pas de déclarer votre flamme tous les jours, de paniquer au moindre 24h de silence, ou encore de contrôler frénétiquement son iMessage, sa connexion WiFi de manière à être toujours joignable. La vie est ainsi faite de contraintes et de respect de bulle personnelle. Se sentir vexé(e), maltraitée parce que l’on a pas de nouvelles depuis 2 jours n’est pas forcément adapté à la personnalité de tous. L’agressivité communicationnelle du monde moderne nous pousse à sur-communiquer quand, un principe reste de mise : dans un environnement bruyant, le silence est d’or.

Bien sûr, les sceptiques diront que ces agissements compulsifs et douteux sont souvent l’apanage des femmes. Or, ceci reste encore à prouver et c’est pour cette raison que cet article reste unisexe. Il existe des femmes peu à l’écoute de leurs émotions et peu disposée à les exprimer alors que certains hommes sont sans cesse branchés sur leurs sentiments, prêts à les révéler en pleine cristallisation. Ces comportements peuvent avoir l’air aussi attachants que répulsifs, pour peu que votre cible amoureuse réponde ou pas à votre attirance

Merci à Lydie Padilla pour ce très bon article pour espionner son mari !

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

a3092b668c5f0dd14533a785436f09ad^^^^^^^^^^^^^^^^^^^^