Le partenaire du plaisir : comment lui faire l’amour ?

Par / 0 Commentaire / 3 septembre 2014

Prendre du plaisir à deux dans le sexeQuand les amoureux se désirent et attisent la passion qui les lie, ils deviennent l’un pour l’autre le partenaire du plaisir, celui ou celle avec qui faire l’amour comme des dieux est une évidence. On se touche, on se renifle, on s’embrasse et on s’emboîte avec une facilité toute naturelle. Pourtant, il y a parfois des petites choses qui « déconnent », des détails qui pourraient être améliorés ou des tabous qu’on voudrait dépasser.

Bonjour, je suis Philippe Fragnière, coach érotique et conseiller amoureux. Depuis des années, je m’intéresse particulièrement à la relation sexuelle et à sa fonction épanouissante dans le couple. Je suis heureux d’être invité à vous en dire quelques mots sur MagAmour aujourd’hui.

Le partenaire du plaisir est un être à part

Vous le savez très bien : quand on a la chance de sortir avec un « bon coup », on va tout faire pour le garder. Il faut dire que les bons coups sont assez rares pour être précieux. Ce sont ces gens qui sont suffisamment à l’aise avec leur corps et avec celui de l’autre pour oser des échanges raffinés et savants, le type d’échanges qui produisent des nuits torrides. Si on arrive soi-même à devenir également un bon coup, alors on fera avec l’autre un « bon coup-ple » et chacun deviendra pour l’autre le centre d’attraction de ses désirs. On trouvera alors comment érotiser son couple pour accéder aux échanges les plus profonds et aux ébats les plus fous.

Ce partenaire avec qui il semble que le sexe est si naturel occupe en nous une place spéciale. Il est présent dans notre tête et dans notre cœur et marque de son empreinte chaque cellule de notre corps. C’est le partenaire du plaisir auquel on tient, celui qui nous donne ce qu’on attend et qu’on veut honorer. Comment faire l’amour avec une telle personne ? Comment faire pour la contenter, pour la garder et échanger avec elle toujours plus de plaisir sexuel et de richesses intimes ?

L’étude des positions du Kama Sutra ne suffira pas. Il faudra encore développer une sorte de conscience érotique, une maîtrise du corps et des jeux de l’amour pour pouvoir aborder la sexualité comme un art. C’est tout un processus d’apprentissage et de découvertes qu’il s’agit d’entreprendre pour bien faire l’amour avec le partenaire du plaisir qui partage notre lit et parfois même notre vie.

Les préliminaires commencent bien avant de se retrouver au lit

Il faut savoir que le premier organe sexuel, c’est le cerveau. Avec sa formidable aptitude à l’imaginaire et aux fantasmes, c’est lui qui crée le désir et déclenche les pulsions. On peut donc stimuler le désir de son ou sa partenaire en lui suggérant simplement des idées tendres ou coquines. En sexualisant sa conversation par des suggestions subtiles et en érotisant ses gestes au quotidien, on déclenche, entretient et amplifie le désir d’une union sexuelle. Il s’agit d’une sorte de préliminaire mental, et il est diablement efficace !

Le cerveau des hommes et celui des femmes révèlent bien des différences. Alors que la pulsion sexuelle de l’homme fonctionne en mode ON / OFF, à la manière d’un simple interrupteur, le désir féminin augmente d’une façon progressive que l’on pourrait comparer à un curseur qui se déplace lentement de 0 à 10. Lorsqu’un femme veut exciter son homme, il lui suffit de lui rouler une pelle en lui mettant la main entre les jambes. Le résultat est instantané. Par contre, un homme qui veut donner à sa compagne l’envie de coucher avec lui devra activer progressivement le curseur de son désir. Il usera donc de charme et d’allusions, d’humour et de romantisme pour l’emmener dans son lit.

Les préliminaires sexuels

Si la préparation mentale, autrement dit la séduction de l’homme, a été suffisante, le corps de la femme devrait déjà être dans un état d’ouverture et de réceptivité quand les amants se retrouvent au lit. Mais dans la plupart des cas, Madame devra encore être stimulée de baisers et de caresses pour augmenter son excitation. Elle aura aussi besoin de sentir la puissance de son homme, de sentir qu’il la désire et qu’il prend peu à peu possession d’elle, avec autant de tact que de fébrilité.

Alors que le désir de l’homme est principalement concentré dans ses organes génitaux, celui de la femme se manifeste de manière diffuse dans tout son corps. Les préliminaires sexuels sont donc nécessaires à la dame pour qu’elle puisse concentrer le désir dans son sexe et se sentir prête à engloutir celui de son partenaire.

La durée des préliminaires sexuels peut fortement varier selon les couples et les circonstances. Une forte excitation provoquée par une situation particulièrement érotique peut parfois aboutir à une réponse sexuelle de la femme aussi instantanée que chez l’homme. C’est ce que certains couples expérimentent avec les quickies, ces petits coups rapides et sauvages, vécus dans les délices de la pulsion et l’exaltation du désir.

Le coït et ses jeux

Quand le désir de la femme atteint un degré suffisant, la pénétration devient un pur bonheur pour les deux partenaires. Les sexes s’unissent, s’emboîtent, s’adaptent l’un à l’autre et glissent dans un mouvement à deux qui procure à chacun un bien-être exceptionnel. On comprend aisément pourquoi tout le monde rêve de cela et recherche le partenaire du plaisir qui pourra enflammer ses sens.

Dans le cadre de cet article, il n’est pas possible d’énumérer et de décrire toutes les possibilités de plaisir offertes par l’union des amants. Les positions de l’amour sont nombreuses et variées, certaines sont sportives, d’autres reposantes ou mieux adaptées à un physique particulier.

Les postures dans lesquelles le pénis opère une forte pression sur la partie antérieur du vagin stimuleront le point G de Madame et lui feront ressentir un grand plaisir. Lorsque la femme se place au-dessus de l’homme, celui-ci a plus de facilité à calmer son ardeur. Quant aux positions où Monsieur prend Madame par derrière, elles sont très excitantes parce qu’elle sont plus « animales » et font appel à nos instincts primaires.

Orgasme, éjaculation et autres délices

L’orgasme féminin est plus lent à survenir que celui de l’homme, mais il est souvent plus intense et peut se répéter plusieurs fois, pour autant que les circonstances le permettent. Pour accompagner sa partenaire jusqu’au sommet du plaisir, l’homme devra donc contrôler son éjaculation pour maintenir son érection sur la durée, ce qui n’est pas chose facile pour la plupart d’entre-nous. Le moyen le plus simple d’aider à la maîtrise de l’excitation est de focaliser son attention sur sa respiration. En fermant la bouche pour respirer profondément par le nez, on parvient généralement à calmer ses pulsions et à éviter les débordements. Mais d’autres méthodes sont parfois nécessaires à une telle maîtrise.

La sexualité s’enrichit encore des caresses avec la main ou la bouche sur toutes les parties sensibles du corps. Faire l’amour est l’art de composer avec toutes ces possibilités pour réaliser un échange dynamique et joyeux. La découverte de l’autre en est un élément essentiel.

Et par dessus tout, n’oubliez pas de cultiver un lien tendre entre vous, avant, pendant et après l’amour. Bougez, riez, grognez et gémissez pour faire savoir à l’autre le plaisir que vous prenez avec lui et embrassez-vous pour sceller ce plaisir dans la tendresse qui vous unit.

Il y a tellement à dire sur la relation sexuelle qu’il est parfois difficile de s’y retrouver, tant elle implique la complexité des personnalités. Si vous désirez en avoir une vision plus complète et plus précise, vous pourrez découvrir les secrets d’une sexualité épanouie en lisant mon e-book gratuit ou en visionnant les vidéos qui le présentent : c’est par ici.

Ce qu’il faut surtout retenir, c’est que tout est possible et bienvenu entre personnes qui se désirent et se respectent. Si en plus ces personnes s’aiment, c’est encore mieux ! Malgré que nous ne soyons plus au moyen âge, de nombreux tabous parasitent encore les ébats de la plupart des couples. L’éducation reçue, les croyances personnelles, l’idéal amoureux véhiculé par les médias, les complexes physiques et la timidité ne font pas bon ménage avec l’épanouissement sexuel.

Chaque couple est amené à inventer ses propres fonctionnements et à définir ses propres normes en matière de sexualité. Pour cela, il faut certes un minimum d’expérience, mais il faut aussi un certain nombre de connaissances, à la fois psychologiques et physiologiques. Faire l’amour est un art qui requière une certaine maîtrise. Bien faire l’amour ne s’improvise pas. C’est donc en vous documentant, en expérimentant et en évoluant sur ce chemin que vous trouverez le moyen d’atteindre le 7e Ciel avec le partenaire du plaisir que vous souhaitez honorer.

Alors n’attendez pas. Apprenez à faire l’amour et soyez heureux !

Amireusement,

Philippe Fragnière, votre érotic-coach

www.erotic-attitude.com

 

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

01fb18b4c227efe8e6759df315644e75<<<<