L’orientation sexuelle : un choix qui n’en est pas un

Par / 0 Commentaire / 4 février 2013

Orientation sexuelleNotre orientation sexuelle et notre attirance physique, est une chose avec laquelle on vit au quotidien.
Mais est-ce qu’il nous arrive de nous demander pourquoi telle femme est attirée par les hommes ou pourquoi tel homme est attiré par les hommes ?

Eh non, la plupart d’entre nous se contentent de subir leurs tendances sexuelles comme s’il s’agissait de goûts musicaux.

Comment être sûr(e) de son orientation amoureuse ?

A une époque où les orientations homosexuelles et bisexuelles sont plus que jamais des sujets dont les gens aiment débattre, demandons-nous si nous sommes réellement responsables de nos attirances .
C’est bien souvent à l’adolescence que ces tendances sexuelles se décident, ce qui est une source de mal-être pour beaucoup car on peine souvent à trouver ce pour quoi on est vraiment fait.
Pour certains c’est d’autant plus difficile car leur attirance n’est pas définitivement figée et évolue plusieurs fois au cours de leur vie.

Expérimenter pour être rassuré(e) !

Plusieurs études ont démontré qu’environ 37 % des hommes et 19 % des femmes ont eu des expériences homosexuelles au début de leur adolescence (Clinique des Troubles de la Sexualité Véniez©).
L’expérimentation est encore la seule façon -et donc la meilleure- de s’assurer que l’on est fait pour telle ou telle orientation amoureuse et sexuelle .
L’âge y joue un rôle bien entendu, car le degré de maturité peut faire que l’on rejette une préférence amoureuse parce qu’elle ne nous plait pas, ou que l’on se sent trop jeune pour l’assumer.

Aucun choix n’est mauvais tant qu’il nous convient

C’est ainsi, rien ne nous prédestine à être hétérosexuel , homosexuel ou encore bisexuel . Nos attirances sont innées ou acquises par des expériences personnelles, mais il n’existe à ce jour aucun facteur réel expliquant pourquoi nous avons telle ou telle préférence amoureuse .
Selon le milieu ou encore la famille que l’on a, nos orientations sexuelles . seront plus ou moins préconçues et acceptées.
L’essentiel est que chacun puisse trouver comment et où il peut s’épanouir sentimentalement.

Assumer ses tendances sexuelles et amoureuses, cela se travaille !

Parler à son entourage de l’ orientation affective et sexuelle pour laquelle on se sent fait, c’est très important. C’est une des étapes de l’acceptation de nous-mêmes auprès des autres, et surtout auprès de nous-mêmes !
Le fait de pouvoir se confier librement sur notre orientation sexuelle nous permettra d’assumer les tendances qui semblent nous convenir le mieux, et ainsi de rencontrer l’amour.

N’hésitez pas à nous laissez-nous vos commentaires et réactions !

Inès.

Votre commentaire