Mon copain est accro au sport, et moi dans tout ça ?

Par / 0 Commentaire / 31 mai 2014

copain accro au sportIl enchaîne les entrainements en salle de musculation et s’impose des régimes alimentaires stricts à base de poudre protéiné, d’œufs, de blancs de poulet et bien d’autres afin de garder un corps sain. Il fait tout et en abuse pour cultiver un corps parfait et, vous, vous ne partagez pas du tout sa passion dévorante pour le sport. Cette situation peut poser d’immenses problèmes si vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde.

Votre copain est accro au sport et vous ne comprenez pas son obsession. Vous l’aimez mais cette situation vous pousse à bout. Essayons de comprendre le fond du problème et d’y trouver des solutions. Car il est difficilement imaginable que vous supportiez ce comportement trop longtemps.

Qu’est-ce que l’addiction au sport ?

L’addiction au sport est aussi appelée la bigorexie. Elle touche autant les sportifs professionnels que les amateurs. Derrière ce terme se cache une dépendance importante et difficile à contrôler. Une personne atteinte par ce phénomène ne peut plus se passer de sport. Elle peut même se sentir mal si elle ne pratique pas activement son domaine de prédilection. Il y a une explication physique à cette addiction. Le sport libère des endorphines qui permettent un bien-être important. Comme une drogue, elles agissent sur le cerveau et rendent accro. Un bigorexique cherchera sans cesse cette sensation d’apaisement, de soulagement et cela peut mener à des tendances compulsives.

Quand votre copain est accro au sport, il ne se contente pas de pratiquer une activité sportive. Son but est aussi de cultiver son corps. Le rendre le plus parfait possible. Et pour cela, de nombreux rituels sont utilisés. Il a notamment besoin de manger énormément de protéines. Quitte à rajouter des compléments alimentaires pour compléter son régime strict. Il doit aussi dormir beaucoup parce qu’il a tendance à calculer son besoin de sommeil en rapport avec les séances de sport qu’il a effectué. Le risque de tout ça, c’est l’enfermement affectif. Un accro au sport consacre presque sa vie à ça en dehors de son travail et vous avez du mal à trouver votre place dans le couple. Vous pensez même que vous êtes moins importante que cette activité.

Pourquoi votre copain est-il accro au sport ?

Une personne est accro au sport lorsqu’elle est en perpétuelle recherche d’une bonne estime d’elle-même. Votre copain recherche l’image de la perfection et fait tout pour y ressembler. Pour lui, un corps sain est un corps sportif qui ne doit pas subir les ravages de la nourriture grasse et du temps. La bigorexie lui permet de se mettre des barrières psychologiques. Il a tendance à se contrôler sans cesse. Il lutte contre un petit creux, une envie de sucré. Pour cela, il n’hésite pas à s’interdire des sorties entre copain où il sait qu’il sera amené, peut-être, à boire un verre. Les dîners chez les amis sont de plus en plus mis à l’épreuve. Il ne peut pas y manger n’importe quoi.

Votre copain est accro au sport car il peut être en proie à un grand vide affectif. C’est une des raisons les plus fréquentes. Pour combler ce vide, il a besoin de pratiquer une activité sportive intense. Peut-être a-t-il eu des antécédents vis-à-vis de sa morphologie qui l’ont bouleversé dans le passé et qui l’on poussé à faire extrêmement attention à l’image qu’il véhicule aux autres. Certains addicts sont des éternels insatisfaits. Même à bout d’efforts très intenses pendant des mois ou des années, ils ne sont pas heureux de ce qu’ils ont réussi à faire de leur corps. Et là, ça devient très compliqué. Un vrai cercle vicieux. Ils ont donc continuellement besoin de se surpasser, de se contraindre à des mesures encore plus drastiques.

Votre copain bigorexique vous rend la vie dure

Comme je l’ai dit auparavant, une personne qui est dans cette addiction exige, d’elle-même, une hygiène de vie irréprochable. Lorsque votre copain est accro au sport, il ne va sans doute pas vous ménager pour autant. C’est une passion invasive qui peut réussir à ruiner une vie de couple en quelques mois. Au début, il ne vous impose rien. Il se laisse aller à ses petits plaisirs sportifs pour ressentir ce grand bien-être. Ensuite, il ne pensera qu’à ça. Vous pourrez oublier les sorties au restaurant puisqu’il s’imposera ce fichu régime protéiné et pourra vous forcer à faire de même.

Et c’est là que tout se complique. Sa vie tourne autour du sport, peut-être, mais la vôtre n’a pas à subir la même chose. Se destinant au corps parfait, il n’a pas le droit d’exiger cela de vous. Il faut que cette activité envahissante reste son domaine et n’empiète pas sur vos plates-bandes. Malgré ça, vous êtes deux et ça pose de nombreux problèmes. Il refuse d’aller manger chez des amis par peur de réveillonner, il ne mange plus ce que vous cuisinez parce qu’il assure que c’est trop gras pour son corps musclé et sain. Finalement, tout passe après le sport, même vous. Il peut en oublier ses anciens loisirs et essayer d’aménager ses emplois du temps en fonction de ses entrainements. Tous les efforts que vous essayez de faire pour que cela change sont vains. Il vous mène la vie dure. Mais ne désespérez pas, tout problème a une solution.

3 conseils pour faire changer votre copain accro au sport

Enfermé dans sa bulle, il ne voit pas que vous souffrez mais, qu’en plus, vous n’êtes pas la seule. Il s’éloigne de ses amis, de sa famille. Il faut alors réagir et vite. Plus vous attendrez, plus il sera pris dans la spirale de la bigorexie. Tout d’abord, il faut essayer de lui parler calmement. Attendez-vous à des réactions vive du style « Mais tu ne peux pas comprendre ». Dîtes-lui que vous ne comprendrez pas parce qu’il ne vous laisse pas expliquer son comportement. Il ne fait qu’agir sans vous. Enoncez-lui tout ce qu’il a perdu en s’intéressant trop activement aux pratiques sportives : le goût des bonnes choses, les soirées entre amis. Faîtes-lui comprendre qu’il peut pratiquer ces activités tout en continuant sa vie normalement. Pour le faire en douceur, montrez que vous êtes prête à le comprendre, à essayer de manger comme lui pour ne pas trop le frustrer.

En contrepartie, il doit pouvoir comprendre que sa vie a trop changé. Il faut qu’il ait un déclic. Ce déclic peut se faire à plusieurs. Mettez à partie ses amis proches qui trouvent aussi qu’il les délaisse. Ca va forcément le faire réagir. Si ça ne marche pas, il faut utiliser la manière forte : les ultimatums. « Si tu continues à agir comme ça, je vais partir ». Si aucune réaction ne vient de sa part, partez vraiment quelques jours. Il se rendra compte que vous lui manquer. Au contraire, si tout ça accumulé ne fonctionne pas, n’insistez pas. Jetez l’éponge. Il se retrouvera seul dans son addiction, sans personne pour l’aider. En conclusion, quand votre copain est accro au sport d’une façon extrême. Il faut réagir et ne pas se laisser embourber dans son obsession. Comprenez-le au début puis essayez doucement de le modérer.

Votre rédactrice,

Jeanne Lavolé

Votre commentaire