La nymphomanie, qui connait réellement ce trouble ?

Par / 0 Commentaire / 13 juillet 2015

La nymphomanieLars Von Trier en a consacré un film de plus de 6h. Considérées par beaucoup comme des perverses, les femmes à l’appétit sexuel inextinguible ont beau être différentes, elles méritent tout autant le respect. Mais qu’est-ce vraiment qu’une nymphomane ? Plongée dans la vie d’une femme sortant des critères de normalités sexuelles.

Tout, tout, tout vous saurez tout sur la nymphomanie.

Définition de la nymphomanie

Le mot nous vient da la mythologie romaine. Les nymphes étaient des divinités à forme humaines vivant très longtemps, d’une jeunesse et beauté presque éternelle. Elles ne sont pas forcément considérés comme lubriques mais plutôt associés à la fertilité et à l’amour. Cependant ce si jolie mot est associé au suffixe –manie, dérivé du latin mania, signifiant la folie. Belle et romantique mais aussi folles ?

De nos jours, le terme a perdu un peu de sa force et désigne des femmes à la sexualité exagérée, aux pulsions et désirs sexuelles multiples, souvent non satisfaisables. Souvent utilisé de manière humoristique, la nymphomanie reste quelque chose de péjoratif dans l’esprit des gens. On y voit une femme ne pouvant contrôler ses besoins sexuels, un satyriasis au féminin quoi !

Nymphomane au quotidien

Véronique, 37 ans et nymphomane nous confie voir dans sa condition une forme de libération de sa sexualité. Elle assume sa sexualité débordante et montre à juste-titre que beaucoup d’hommes adoptent le même comportement qu’elle mais ne se font pas catégorisé de la sorte.

Elle refuse particulièrement l’image de la femme soumise à son mari. Dédiabolisons le sexe, après tout qu’y a-t-il de mal à avoir plusieurs partenaires tant que nos rapports sont consentants et protégés ?

Il est excitant de voir par exemple qu’à une réunion de travail, Véronique avait déjà eu des expériences sexuelles avec tous les participants de la réunion sauf un. On se sent différente et un peu supérieure aux autres femmes, peut-être parce que l’on ose ce qu’elles ne réussissent pas à faire. Toutefois, elle expose le côté dérangeant de la chose : il est souvent dur de gérer son envie de sexe. Envie qu’elle ne peut pas constamment assouvir, celui lui provoque des frustrations et quelques démangeaisons dans le corps bien qu’elles soient plus psychiques qu’autre chose.

La vie d’une nymphomane n’est donc pas de tout repos !

Votre rédacteur, Milio.

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

4231115ed1d0b9d8fb101dff1412f3d7[[[