Grossesse à 40 ans : Tout savoir des conséquences !

Par / 0 Commentaire / 27 janvier 2016

Grossesse à 40 ansOn les appelle « mères tardives », c´est toujours mieux que « vieilles mamans » mais si 40 ans, c´est la fleur de l´âge, alors quoi de plus naturel que d´avoir un bébé pour marquer cette dizaine ?! Épanouie, stable en couple et au boulot, la quadra arrive au tournant de vie idéal pour construire une famille. Oui mais si la tête est au TOP, qu´en dit le corps ? Parce-qu´à 40 ans, c´est sans doute l’âge rêvé pour élever un enfant, mais soyons honnête, on n´a plus son corps de 20 ans !

Heureusement, en l’espace de vingt ans, le discours sur la maternité tardive s’est largement ouvert. Normal puisque l’âge moyen des mères au moment de l’accouchement ne cesse de croître depuis les années 60 ; faisant même dire à certains obstétriciens, qu’avoir un enfant à 38 ans, c’est jeune ! D´autres congénères, au contraire, s’accordent sur les difficultés à procréer, pointent du doigt les grossesses hyper médicalisées et tous les risques encourus (chiffres à l´appui avec 40 à 50% de risques de faire une fausse couche après 40 ans).

Le parcours d’une femme qui veut un enfant à la quarantaine

Qu´on se le dise, tomber enceinte à 40 ans n’est pas anodin. Et chaque femme traversera cette aventure influencée par son histoire personnelle, son tempérament, avec la plupart du temps des angoisses vis-à-vis de ce « bébé de la dernière chance », même si, la ménopause touche les femmes de plus en plus tard (+/- 50 ans).

Qu´on soit pour ou contre, le fait qu´une femme puisse donner le jour à  40 ans, indéniablement l´âge influe sur un certain nombre de situations :

La Santé : Il y a un risque supplémentaire pour toutes les complications traditionnelles de la grossesse (saignements plus fréquents, haute tension artérielle, accouchement prématuré, etc.). En effet, la grossesse est un travail considérable demandé au corps. Donc s’il n’est pas en bonne santé (hypertension, diabète, obésité, etc.), la grossesse peut accentuer la faiblesse en question ou poser problème

Cette augmentation du risque est extrêmement faible. Ce qui ne justifie aucunement de déconseiller une première grossesse à 40 ans. Si la plupart des médecins ont tendance à penser que pour faire un bébé « le plus tôt, c’est le mieux », c’est tout simplement parce-qu´entre 20 et 30 ans, le corps est au top de sa forme. Toutefois, au regard de la société actuelle, les femmes de 40 ans candidates à la grossesse sont la plupart du temps en excellente santé.

La maturité : « On n’a pas les mêmes objectifs et priorités à 40 ans qu’à 20 » explique Laëtitia. « Et surtout pas les mêmes préoccupations professionnelles ni sentimentales à 40 ans en comparaison à 20 ans » renchérit Marianne.
C´est sûr qu´à 40 ans, les femmes ont plus de maturité qu´à 20. Elles ont un autre regard sur la viem plus de recul et peuvent alors partager leur expérience avec leur chérubin. De plus, elles ont souvent une disponibilité supérieure à celle qu’elles auraient eue à 20 ou 30 ans, trop prise par leur travail et les armes à faire.

Le Jugement : Voir s´attirer à soi le regard réprobateur des autres peut peser sur la maman cuadra : qu´ils s´agissent des amis de l´enfant, des parents d´élèves ou même du professeur des écoles avec son capes fraîchement en poche. Sans oublier l´inconnu croisé dans la rue qui vous demandent sans gêne si vous êtes la grand-mère ! À Paris, il apparait comme « normal » d´avoir son premier enfant vers 35 ans mais passées les grandes villes, le regard et remarques désobligeantes des autres peuvent être très durs à encaisser : « Quand j´ai suivi mon compagnon expatrié en Equateur, je me suis sentie transformée en dinosaure face aux gygy ayant pour habitude d´accoucher des jeunes indigènes à partir de 17 ans ! » argue Christelle. Ou encore « Tu te rends compte : quand Cesar aura 25 ans, tu seras déjà à la retraite ! »…

… A vous de répondre « ET ALORS ? Aujourd’hui, on peut être en pleine forme à 70 ans ». On a d´ailleurs remarqué que les mères tardives prennent particulièrement soin d´elles, avec une vigilance aigue sur leur santé, pour ne pas inquiéter leur angelot. Une grossesse à 40 ans ne veut pas dire se négliger.

La Culpabilité : « Je ne me sens plus l´âge ni l´envie de faire des galipettes avec mon fiston » – Ce qui génère alors de la Culpabilité chez la maman : « Je suis une vieille mère donc mauvaise mère » dixit Stéphanie.

Qu´on se rassure, les mamans qui s’interrogent de la sorte auraient fait de même, dix ans ou vingt ans en arrière. Retenons surtout qu´il n’y a pas plus de mère parfaite que d’âge idéal pour élever un enfant. Même si c’est bien de jouer avec son enfant, c’est aussi bien de le regarder jouer.

La Fatigue : même si la médecine actuelle permet de suivre de très près les grossesses à risques et d´éviter des complications pendant la grossesse, il n´empêche qu`à l´arrivée de bébé, les nuits fractionnées dont on a dû mal à se remettre, les marathons hebdomadaires pour être à l’heure aux activités, les suppliques perpétuelles du bout chou… Tout cela mis bout à bout s´avère épuisant et les mamans quadra ont tendance à penser qu`avec 10, 15 ou 20 ans de moins, elles auraient eu plus d´énergie à assumer.

Comme tout est question de regard que l´on porte sur sa vie, je vous suggère de regarder par dessus la fatigue physique car ce soupir sonne comme un regret et il cache souvent l’inquiétude qui touche toutes les mamans (tout âge confondu). C´est avant-tout un signe d’anxiété lié demain : « Pourrai-je le suivre sur le plan financier et dans son parcours scolaire, et post bac…? »

La grossesse à 40 ans versus 20/30 ans : Mieux ou pas ?

Pendant que certain « parents à 20 ans » se demandent s’ils n´ont pas zappé l´étape jeunesse ; les cuadra font le deuil de la liberté promise à « l´âge de la plénitude ». Alors mieux ou pas ? A chacun d´en juger.

Ce qui reste unanime, c’est qu’à la naissance du bébé, la vie de toute femme se transforme, et ce, quelque soit son âge (20, 30 ou 40) : Les sorties, surtout en soirée, les nuits paisibles, le choix des voyages, les horaires de travail… TOUT CHANGE. Alors préparez-vous et si vous vous sentez prête pour cette incroyable aventure, retenez chères cuadras, que ce projet est tout à fait possible, raisonnable et magnifique avec les moyens actuels !!

Ambre

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
Votre commentaire

510dc007fa5bacbc380d3a262b2a15c0dddd