Croire en l’amour après 50 ans : est-ce possible ?

Par / 0 Commentaire / 9 janvier 2012

Croire en l’amourQuinquagénaires fraîchement divorcés, veufs ou séparés, vous pouvez toujours croire en l’amour. Vous manquez de confiance en vous ? Vous êtes légèrement perdu ? Dans cet article vous trouverez des réponses à vos interrogations et des conseils pour vous donner envie de remonter en selle.

A 50 ans, on a tiré de ses expériences passées des leçons qui s’avèrent dorénavant utiles

Pour pouvoir aller de l’avant, et donc retrouver l’amour, il faut à présent que vous fassiez la part des choses devant votre passé. Il faut dresser le bilan, savoir ce qui est allé et ce n’a pas été le cas, afin de pouvoir clairement visualiser ce que vous attendez du reste de votre vie et surtout de la personne avec qui vous désirez le vivre. Grâce à vos diverses expériences, à l’instar de jeunes couples, chacun des partis saura faire plus facilement des compromis pour simplifier la vie à deux. Si vous êtes encore sensible vis-à-vis de votre dernière relation il est surement encore trop tôt pour imaginer avoir une vie sentimentale active. Vous pouvez cependant vous faire aider afin de surmonter rapidement la douleur. En revanche, si vous êtes en phase avec vous-même, que vous avez accepté votre passé, vous êtes désormais prêt à trouver l’amour. Et c’est bien possible, lisez donc la suite pour le savoir !

La morphologie d’un quinqua peut handicaper mais il faut relativiser

Il est certain que flirter comme un adolescent à peine pubère quand on a déjà 50 ans peut être difficile à envisager. Les femmes sont complexées par le corps post ménopause et les hommes par la bedaine naissante. Se penser attractif dans ces conditions quand on vit dans un monde qui mise tout sur l’apparence et la jeunesse donne du fil à retordre. Et pourtant, vous n’êtes pas seul, la personne en face de vous pense surement la même chose de son propre corps. Il faut dépasser la barrière physique et se lancer. L’espérance de vie augmente sans cesse et on vit désormais bien mieux, vous êtes certainement mieux conservés que vous ne le pensez. Avec le temps vous vous connaissez indéniablement mieux qu’aux débuts de votre vie affective, vous savez vous mettre en valeur et occulter ce qui va moins. En un mot : vous êtes élégant. Et il ne faut pas oublier que l’amour se joue davantage sur un plan psychologique que physique.

Le meilleur âge pour fonder une relation solide et durable

Contrairement aux idées reçues, il est plus fréquent qu’on ne le pense de se remarier passé cinquante ans. Certains pensent qu’à cet âge, il n’y a pas beaucoup de célibataire sur le marché, mais avec la hausse des divorces, il y en a énormément. Surement plein autour de vous ! A cet âge, trouver le temps de séduire est bien plus facile qu’à 30 ans. Votre carrière est bien ancrée, vous savez vous organiser, les enfants sont autonomes… Bref, vous êtes libre. Vous n’avez plus les angoisses de la jeunesse, vous connaissez les gens, leur réactions et savez gérer les choses de la vie. Vous rencontrerez un partenaire qui comme vous aura traversé des situations compliquées et éprouvantes, mais qui aura aussi réglé ses problèmes et sera prêt à goûter au bonheur à vos côtés. Ces épreuves qui vous rapprochent feront la force de votre amour.

Pensez-vous qu’il soit difficile à 50 ans de se dépasser pour retrouver l’amour ? L’annonce aux proches peut-elle être mal reçue à votre avis ? Est-il possible de se sentir coupable de vouloir se donner une seconde chance ?

Armelle DE OLIVEIRA

Votre commentaire