Couple mixte : vos enfants ont besoin de repères !

Par / 4 Commentaires / 16 septembre 2012

couple mixteLes psychanalystes discernent trois schémas différents de l’assimilation des cultures par l’enfant. Soit l’enfant considérera l’une et l’autre culture, soit il adoptera l’une ou l’autre, enfin dans le dernier cas l’enfant assimilera une culture contre l’autre. De là, il se construira sa propre identité. Comment en tant que parents pouvez-vous l’accompagner dans ce processus identitaire compliqué ? Aidez-le au mieux en lisant nos conseils dans cet article.

Préparer la venue de l’enfant à deux puis lui en parler rapidement

La communication est la clé de voûte d’un couple mixte. Il faut en user et en abuser pour que tout se déroule bien. A l’arrivée d’un enfant dans un couple, il faut absolument discuter de l’éducation que vous désirez inculquer à vos enfants. Il faut vous mettre d’accord sur les valeurs communes que vous souhaitez lui transmettre, sur les coutumes de chacune de vos cultures auxquelles vous voulez le faire participer, sur la religion que vous lui enseignerez. La présence des deux cultures dans la vie de famille doit être équilibrée. Les deux partenaires doivent être d’accord sur tous les points abordés et ne pas en omettre un.

C’est la construction identitaire de votre enfant qui se joue à ce moment précis. Il faudra présenter à l’enfant très tôt, par vous-même, les différentes cultures qui ont amené à sa naissance. Il ne faut pas qu’il le découvre, vous devez clairement lui expliquer d’où ses parents viennent, les divers rites et coutumes qui font partis de lui et lui faire prendre part à tout cela pour ne pas qu’il le vive de façon passive. N’ayez pas peur de lui parler dès son plus jeune âge, il comprendra très bien même s’il est encore tout petit. Il faudra lui rappeler au fil des années qu’il est le fruit de la symbiose de deux cultures, et vous devrez remettre à jour vos attentes de l’éducation de votre enfant régulièrement.

Les conflits du couple mixte font partis du processus identitaire de l’enfant

S’il est bon d’écarter l’enfant des conflits culturels que vous aurez, d’une certaine façon l’enfant qui y sera exposé sera amené à vous aider à les résoudre ou à les résoudre par lui-même. Ce qui lui sera bénéfique ou néfaste. Il voudra les résoudre pour l’entente familiale, mais aussi pour se connaître lui-même. Il faudra avec lui débriefer vos conflits, si vous en êtes capables, afin qu’il cerne les enjeux d’être issu de deux cultures différentes. N’essayez pas de lui imposer vos choix qu’il ne comprend pas, expliquez lui pourquoi vous voulez qu’il prenne part à tel ou tel rite. S’il ne s’y reconnait pas, ne lui forcez pas la main.

Il risquerait d’éprouver un vif rejet pour cette culture, voire du parent auquel elle est attachée, et donc une part de lui-même. L’importance est pour lui de se créer son identité en brassant les deux cultures, de prendre ses propres décision et de créer une nouvelle culture en sélectionnant les valeurs qui lui conviennent le plus dans chacune de vos cultures. En cas de divorce, les parents ne doivent pas omettre qu’il y a deux cultures, l’enfant doit continuer à baigner dans cet univers malgré les désaccords. Une rupture directe avec ce mode de vie ruinerait sa construction identitaire. Élever un enfant dans un couple mixte est quelque chose d’extrêmement complexe, il faut être attentif aux besoins et aux questions de votre enfant.

Couple mixte et enfant bilingue : un choix qui demande de la réflexion

Vous vous êtes mis d’accord avant la naissance de votre enfant, vous le voulez bilingue. Il faut insister sur le fait que cette décision doit être prise avant la venue au monde de votre chérubin car l’apprentissage de la langue se fait dans les trois années qui suivent l’accouchement. Après trois ans, l’apprentissage d’une nouvelle langue est bien plus complexe du fait que le processus d’apprentissage de la langue est normalement déjà terminé. Chaque parent doit lui parler sa propre langue et en aucun cas faire des phrases mélangeant plusieurs langages. L’enfant ne saurait plus à qui rattacher la langue parlée et serait amené à mélanger les langages sans les différencier. Sachez qu’apprendre très tôt à son enfant à parler deux langues lui servira plus tard. En effet, il aura plus de facilité par la suite à assimiler d’autres langues.

On remarque aussi chez les enfants bilingues une certaine créativité « hors-normes » et une ouverture d’esprit plus conséquente. Mais pour cela, il faut aussi que vous expliquiez à votre enfant pourquoi vous souhaitez qu’il parle vos deux langues et qu’il en voit l’utilité. Parler les deux langues le met en contact direct avec chacune de vos cultures, elles font littéralement parties de lui. Éduquer votre enfant dans vos deux langues vous permettra aussi de conserver vos langues maternelles et de ne pas rompre avec votre culture. S’il y a 50 ans, on déconseillait aux parents d’apprendre deux langues à leurs enfants, aujourd’hui on les encourage pour leurs bienfaits culturels et socioprofessionnels.

L’enfant finit sa construction identitaire bien après son adolescence. Faut-il lui en parler une fois adulte ? Comment vivre la destruction partielle de sa propre culture dans celle créée par son enfant ? N’hésitez pas à réagir dans les commentaires ci-dessous.

Armelle DE OLIVEIRA.

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
4 Commentaires
  1. Bonjour Seb,

    Merci pour votre commentaire très instructif.
    Effectivement, l’apprentissage est continu tout au long de sa vie mais la grande partie de l’apprentissage d’une langue se fait dès la naissance pour développer une meilleure sensibilité.

    Bonne journée.

    Magalie de MagAmour.com

  2. Bonjour Seb,

    Merci pour votre commentaire très instructif.
    Effectivement, l’apprentissage est continu tout au long de sa vie mais la grande partie de l’apprentissage d’une langue se fait dès la naissance pour développer une meilleure sensibilité.

    Bonne journée.

    Magalie de MagAmour.com

  3. Bonjour, je vous cite : « apprentissage de la langue se fait dans les trois années qui suivent l’accouchement. Après trois ans, l’apprentissage d’une nouvelle langue est bien plus complexe du fait que le processus d’apprentissage de la langue est normalement déjà terminé ».
    Quelles sont vos sources ? Comment pouvez vous affirmer cela ? Avez vous deja discute avec un enfant de 3 ans ? N avez vous rien appris en francais depuis l age de vos 3 ans ? N avez vous pas l impression que l on peut apprendre toute sa vie ?
    Enfin, juste un conseil, si vous voulez donner un peu de caution scientifique a un article, il est bon de dresser une bibliographie. Sans cela. toute affirmation n a aucune valeur.
    Cordialement.
    Seb.

  4. Bonjour, je vous cite : « apprentissage de la langue se fait dans les trois années qui suivent l’accouchement. Après trois ans, l’apprentissage d’une nouvelle langue est bien plus complexe du fait que le processus d’apprentissage de la langue est normalement déjà terminé ».
    Quelles sont vos sources ? Comment pouvez vous affirmer cela ? Avez vous deja discute avec un enfant de 3 ans ? N avez vous rien appris en francais depuis l age de vos 3 ans ? N avez vous pas l impression que l on peut apprendre toute sa vie ?
    Enfin, juste un conseil, si vous voulez donner un peu de caution scientifique a un article, il est bon de dresser une bibliographie. Sans cela. toute affirmation n a aucune valeur.
    Cordialement.
    Seb.

Votre commentaire

68c89c13cfbed78b4707b42318f13152i