Catégoriser son ou sa partenaire ou lâcher prise ?

Par / 2 Commentaires / 9 mars 2016

Catégoriser son ou sa partenaireLes hommes sont comme ceci, les femmes sont comme cela, je suis scorpion ascendant balance, tu es rat en astrologie chinoise, il est type 9 en ennéagramme, elle est ENFJ en modèle MBTI…

Nous passons notre temps à nous mettre et à mettre les autres dans des cases, dans une tentative désespérée de comprendre et maîtriser les relations interpersonnelles.

Mais l’être humain peut-il vraiment être défini et mis dans une catégorie claire ? Ne changeons-nous pas au fil des jours et des années, de notre éducation, de nos expériences, de nos choix… ? Sommes-nous des robots ou des êtres d’émotions d’une richesse infinie ?

Bien sûr, les tests psychologiques, signes astrologiques et autres outils de classification divers et variés peuvent être utiles et parfois surprenants de pertinence.

Catégoriser son ou sa partenaire est-ce une bonne idée ?

Cependant, gardons en tête qu’il ne s’agit là que d’outils. Ils donnent des pistes de réflexion pour mieux se découvrir. Cela s’arrête là.

Personne ne peut être mis dans une case et les relations interpersonnelles ne pourront jamais être totalement comprises et encore moins maîtrisées et contrôlées. Bien heureusement !

La beauté de la vie est en grande partie due à nos intéractions avec nos semblables et à l’imprévisibilité et l’impermanence des choses. Sinon, nous passerions des moments tout aussi passionnants avec une chaise.

La seule chose sûre dans les relations et les types de personnalités, c’est que si vous essayez de déterminer qui est la personne en face de vous en vous fiant à des typologies, non seulement vous allez vous tromper lamentablement mais en plus vous allez passer complètement à côté de la relation et du moment partagé.

Aucune typologie, aucune classification, ne rendra jamais justice à la richesse de l’être humain. Si vous voulez connaître quelqu’un, accordez-lui votre attention au lieu d’analyser le moindre de ses mots pour le mettre dans une case et décider de qui il doit être.

Une trop grande importance accordée aux catégorisations quelles qu’elles soient, induit également une fermeture de votre esprit et une rigidité (voire une arrogance) qui vous enfermeront dans des relations insatisfaisantes.

Enlevez donc vos œillères. Respirez. Cessez de cataloguer les gens. Et cessez de vous cataloguer.

Servez-vous des outils de catégorisations lorsque vous souhaitez mieux comprendre une personne ou ses réactions, pour avoir plus d’idées à proposer, plus de pistes à explorer. Pour mieux l’aimer, pas pour contrôler et maîtriser quoi que ce soit.

Enlevez les limites. Vous n’êtes pas obligé d’avoir le caractère défini dans votre signe astrologique, les profils soit-disant altruistes ont le droit de penser aussi à eux… Chacun peut choisir d’être qui il veut, chacun peut développer une capacité, vous pouvez être tout ce que vous voulez. La plupart des limites ne sont que des croyances et des constructions de votre imagination.

Ayez toujours à l’esprit que rien n’est figé, que vous pouvez avoir complètement tort, que personne ne peut être défini en quelques phrases, qu’aucune personnalité n’est semblable à une autre et que vous serez toujours très loin de voir la richesse complète d’une personne.

Si vous voulez savoir quelque chose, demandez

Prenez le temps de découvrir la personne, soyez présent dans le moment, partagez un échange authentique. Lâchez prise.

Et acceptez parfois de ne pas comprendre. La vie est faite pour être vécue, pas comprise et encore moins maîtrisée. Il en va de même pour les relations. Il y a des moments où il faut simplement lâcher prise et profiter du moment sans vouloir tout analyser.

Lorsque l’on parle « d’imbéciles heureux » ce n’est pas que les personnes étant supposément moins intelligentes que les autres sont plus heureuses, c’est que les personnes qui savent ne pas réfléchir à outrance, arrêter par moment de vouloir tout comprendre et qui prennent le temps de profiter de la vie sont plus heureuses.

Il est intéressant de trouver les réponses à certaines questions. Il est cependant nécessaire de les distinguer des questions auxquelles nous n’aurons jamais la réponse et des questions dont la réponse n’a pas vraiment d’intérêt.

Tout est dans le discernement et le juste-milieu.

Tous les excès sont nocifs. Et la plupart des raccourcis sont trompeurs.

Sachez donc utiliser tous les outils avec parcimonie et à bon escient. Et ne jamais leur accorder une confiance aveugle 😉 la vie est bien plus belle en dehors des cases !

Mélodie Sachs.
www.leschroniquesdemelie.com

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
2 Commentaires
  1. Merci 🙂 oui en effet il y a plein de belles surprises à découvrir quand on regarde l’autre d’un oeil nouveau, dépourvu d’a priori et que l’on oubli tout ce que l’on pense savoir sur lui.

  2. Bel article qui incite tout un chacun à sortir des sentiers battus, à ne pas s’engouffrer dans les idées reçues.
    D’être attentifs à son prochain, aller à sa découverte sans jugement, de l’apprécier pour ce qu’il est et non pour l’image qu’on s’en était faite, amm

Votre commentaire

45acbcf005c99d10e328338a7c6466a13333333333333333333333