Est-ce salop de cacher ou de nier l’infidélité ?

Par / 0 Commentaire / 25 février 2016

cacher ou de nier l'infidélitéVous l’avez trompé. Vous n’avez pas révélé l’incartade. Soit, vous vivez très bien avec ce secret. Soit, vous culpabilisez. Devriez-vous vous sentir mal ? Avez-vous des raisons de vous sentir mal ? En d’autres mots, cacher votre incartade fait-il de vous une mauvaise personne ?

Vous n’avez rien à vous reprocher si l’une des raisons ci-dessous vous pousse au silence.

Deux raisons compréhensibles de cacher ou de nier son infidélité

La raison la plus évidente de cacher votre infidélité

Vous suivez votre instinct de survie

Vous n’avez aucun doute sur les sentiments amoureux de votre partenaire. Mais, depuis toutes ces années passées ensemble :

  • Vous savez qu’il peut entrer dans des colères noires.
  • Vous savez qu’il a du mal à gérer ses émotions.
  • En fait, vous avez déjà été témoin de son impulsivité.

Vous anticipez la réaction de chéri. Vous redoutez sa colère. Vous redoutez des gestes maladroits, voire brutaux. Vous redoutez qu’il vous crie de quitter le foyer conjugal.

Peut-être que vous ne vous rendiez pas compte lui cacher la vérité par instinct de survie. Je ne dis pas que votre partenaire est de nature violente. Mais, vous avez peut-être un partenaire qui peut se montrer hystérique ou péter un câble. Il n’est pas un monstre pour autant.

Méditez un peu. Repensez à certains comportements disproportionnés de votre partenaire. Oui, bien que chéri soit tendre au quotidien… Vous l’avez déjà vu hors de lui. Et cette vision ne vous a pas plu. Inconsciemment ou non, vous redoutez sa réaction.

Taire votre infidélité fait de vous quelqu’un d’intelligent. Ne culpabilisez pas pour votre manque d’honnêteté. Votre bien-être est la priorité. Si vous pensez que votre partenaire n’est pas capable de gérer la vérité, ne dites rien. Vous avez le droit de renoncer à son impulsivité.

Si vous pensez aimer deux hommes, vous surmonterez cette crise par vous-même. Vous êtes en mesure de comprendre ce qui vous a poussé à l’adultère. Vous êtes en mesure d’améliorer votre couple sans pour autant avouer l’incartade.

Vous voulez préserver une certaine harmonie familiale

Le grand 1 ne vous concerne pas. Jamais chéri ne vous malmènerait physiquement. Jamais il ne vous jetterait du foyer. Par contre, vous savez que votre couple gère mal les conflits. Si vous avouez, ce sera la guerre froide entre vous et votre partenaire. Les disputes conjugales seront récurrentes.

Vous ne voulez pas que les enfants soient témoins des haussements de ton. Vous ne souhaitez pas que vos enfants entendent certaines choses qui concernent les grands. Oui, parce que, malgré la présence des enfants, lors d’une crise adultère, on dit des choses qu’ils ne devraient pas entendre. Malgré la présence des enfants, on emploie des mots qui peuvent heurter leur sensibilité.

Bref, vous savez que votre couple gère très mal les conflits. Vous savez que vos enfants en subiront les conséquences. Alors vous vous taisez sur votre infidélité.

Vous ne voulez pas d’un environnement stressant au quotidien, ni pour les enfants ni pour vous. Vous savez, depuis que j’ai conscience des effets dévastateurs des disputes sur les enfants, je ne peux que comprendre votre manque d’honnêteté. Si vous êtes un couple qui sait si peu gérer les conflits, ne dites pas la vérité. Les enfants ne méritent pas tout ce stresse. Mentir sur votre infidélité fait de vous une bonne personne parce que vous protégez vos enfants.

Finalement,

Vous n’êtes pas forcément une mauvaise personne parce que vous avez décidé de cacher ou de nier l’infidélité. Votre intention est de protéger.

Votre conjoint peut difficilement maîtriser ses émotions et agir maladroitement envers vous. En vous taisant, vous vous protéger vous, mais pas seulement. En vous taisant, vous protégez également votre conjoint de lui-même. Vous le protégez d’une part de lui qu’il ne sait pas dompter. Bref, il est normal de se taire quand on craint la réaction de l’autre.

Pourtant, parfois, vos craintes sont exagérées. Et puis, impossible d’avancer aussi longtemps que l’infidèle se sent coupable. Je comprends que vous vous taisez sur votre infidélité. Mais je comprends aussi votre besoin d’en parler à votre partenaire. Si vraiment vous désirez surmonter votre peur et avouer, je suis là pour vous y aider. Vous pouvez avouer tout en minimisant les réactions impulsives.

Vous êtes un couple qui a du mal à gérer les conflits ? Vous souhaitez protéger vos enfants lors de vos crises de couple? Je vous aide à vous exprimer sur tous sujets conflictuels de façon bienveillante.

Il y a quelques années de ça, je méprisais tout infidèle qui n’avouait pas. Aujourd’hui, je ne juge pas la personne qui cache l’adultère. Sachez que le plus important n’est pas de dire « j’ai couché avec une autre personne ». Le plus important est de méditer sur vos besoins et d’en parler. C’est ainsi que vous allez comprendre votre geste. C’est ainsi que vous allez poser les actions pour ne plus recommencer.

Agnès qui vous soutient à travers la crise adultère.

Une acharnée qui dit que toute crise de couple se résout
Votre commentaire

8d8a78f66ab4a3c64c142a7271562901NNNNNNNNNNNNNNNNNNN