Une séparation amoureuse n’est jamais simple à vivre !

Par / 0 Commentaire / 5 août 2013

séparation amoureuseTout le monde connaît des séparations. Elles font partie du domaine de l’amour, au même titre que la séduction et la vie de couple. Mais il est vrai que si on pouvait zapper les ruptures, le jeu serait beaucoup plus facile !
Une séparation n’est jamais une partie de plaisir. Y a t-il une méthode pour vivre les ruptures plus facilement ? Peut-être bien et je vous laisse la découvrir !

La séparation amoureuse et l’ego

Si une séparation n’est jamais simple, c’est parce qu’elle met à mal notre self-estime. Quand notre partenaire nous quitte, c’est parce qu’il/elle n’a plus de sentiments pour nous. Et c’est ici qu’arrive la question qui fait mal : qu’a-t-on bien pu faire de si terrible pour que notre partenaire en vienne à la séparation ?

On pense être responsable de cette rupture : si on ne plaît plus à notre partenaire, c’est forcément de notre faute ! Du coup, on cherche ce qui a pu clocher dans notre comportement, et on se trouve tous les défauts du monde. On en oublie que cette séparation n’est pas due à la personne que l’on est. Elle vient du fait qu’on ne correspondait pas à notre partenaire. C’est là toute la différence !

Accepter son chagrin d’amour

Qui dit séparation amoureuse, dit chagrin d’amour. Pourtant, on a tendance à refouler notre tristesse et nos larmes. Pendant des semaines, on affiche un sourire BN, parce qu’on n’a pas envie que les gens remarquent que cette rupture nous a fichu un coup ! On pense dignité, mais en fait, c’est surtout de la fierté… On tient sur les nerfs, et puis un jour, sans raison apparente, on s’effondre et on pleure toutes les larmes de notre corps.

Le chagrin d’amour est une bombe à retardement : plus on le retient, plus il fait mal quand il explose. Le trip ‘’Je vais bien, life is beautiful’’ est la dépression post-rupture assurée. Après la séparation amoureuse, ne refoulez pas votre tristesse, il n’y a pas de honte à ça ! En pleurant un bon coup, une fois pour toute, vous vous sentirez libéré d’un poids. Et le chemin vers la reconstruction n’en sera que plus facile !

Surmonter le manque de l’autre

L’amour est comme une drogue. On met un certain temps à le laisser entrer dans notre vie, mais une fois qu’on s’y est habitué, impossible de s’en passer. Le problème, c’est qu’avec la séparation, notre dealer s’est fait la belle. C’est notre ex, et il n’a plus envie de notre fournir notre dose d’amour. Le sevrage est brutal, et on est en manque…

Puisque l’amour est une drogue, la rupture est une cure de désintoxication. On souffre, mais on doit apprendre à se passer de notre ex. Pour que la désintox fonctionne, on doit se tenir éloigné de toutes les tentations : le téléphone pour contacter notre dealer, les endroits où on pourrait le croiser. Après une séparation, il faut éviter tout ce qui pourrait nous faire replonger.

Jouer à la tortue

Après une rupture, ne vous précipitez pas dans les bras d’une autre personne. Prenez un peu de temps pour vous. Lorsqu’on enchaîne directement sur une nouvelle relation, on risque de multiplier les impairs. Non seulement, on n’a pas digéré la séparation et le fantôme de notre ex nous trotte encore dans la tête, mais en plus, on n’a pas vraiment pris le temps de méditer sur ses erreurs !

C’est aussi à ça que sert une séparation ! Si vous vous laissez une période de réflexion, vous ferez le point sur les dérapages que vous devrez éviter à l’avenir et sur ce que vous attendez vraiment de l’amour ! En jouant à la tortue, vous aborderez votre prochaine love story sereinement, et vous pourrez mettre toutes les chances de votre côté pour que cette fois, ce soit le grand amour !

Votre conseiller en amour,

Ugo Vidal

Votre commentaire