Les cinq phases d’après rupture : les comprendre pour mieux les contrer !

Par / 4 Commentaires / 11 juin 2012

après ruptureAprès une rupture, cinq phases peuvent être franchies. Bien que tout le monde ne passe pas par ces étapes diverses du fait que certains peuvent bloquer toute une vie sur une phase ou que d’autres passent rapidement à autre chose, il est intéressant de se pencher sur ce que l’on appellera : la colère, la peine, la nostalgie, le recul et le détachement. Décryptons ensemble le processus d’après rupture amoureuse.

La colère : un sentiment à éviter !

Amère se trouve être la sensation qui nous envahit quand l’amour est parti. Cette dernière peut nous amener parfois à la rage et la haine. Dans un premier temps le déchirement de la rupture peut nous faire hurler de douleur, parce que ce qui était ne sera probablement plus… On peut éprouver une colère envers l’autre, mais aussi contre soi-même et ce pour diverses raisons. C’est la mort d’un amour, et on peut s’en révolter, mais il ne faut pas que ce sentiment soit trop fort car il peut conduire à des dérapages susceptibles d’être ensuite regrettés !Celui qui est en colère se fait du mal à soi-même, une phrase est à se répéter, elle peut aider à vaincre ce sentiment à éviter : « la colère ne résout rien, calme toi » !

La peine : quoi de plus humain ?

La personne que vous avez tant aimée, il y a encore peu de temps, devient un simple nom dans un répertoire, vous avez l’impression d’être deux étrangers. La tempête s’est abattue sur votre couple, et vous a désunis…
Si la peine est une émotion fort désagréable, elle est néanmoins normale pour un cœur qui va bien. Pleurer une perte, c’est mesurer les cadeaux de la vie et leur donner tout le sens que cela a eu pour vous…
On peut penser que de se laisser aller à la peine est nécessaire, alors ne craignez pas de la traverser, vous êtes humains. Malgré tout c’est là que la famille et les amis peuvent intervenir pour vous aider à vivre cette phase, et vous permettre de trouver un peu de réconfort…

La nostalgie : les pièges à éviter !

La solitude ainsi que de nouvelles rencontres « mal venues » favorisent ce sentiment qui fait repenser au passé : un retour assez agréable en général. Durant cette période où le passé apparaît souvent plus beau qu’il ne l’a été et si l’ex traverse au même moment la même phase, il se peut que des échanges en disent long. Certaines relations repartent sur de la nostalgie et si ces dernières avaient été arrêtées pour de bonnes raisons, cela peut amener à de nouvelles ruptures toutes aussi voire plus douloureuses… Afin de contrôler la nostalgie, nous vous conseillons dès sa manifestation de vous obliger à penser aux défauts de l’autre, ceux qui font que vous ne voudrez plus jamais vous replonger dans ce genre de situation.

Le recul : le moment clé de la rupture…

Une fois les susceptibles moments de colère, de peine et de nostalgie passés, vient le temps du recul. On y voit plus clair et tout apparaît au regard de sa propre vérité. C’est à ce moment là que l’on prend les bonnes décisions. Est-ce que la rupture était nécessaire ou n’était-elle tout simplement pas justifiée ? Doit-on s’excuser de certains points ou rien n’est à se reprocher ? Si à ce stade, une relation reprend et que chacun des deux est prêt à se remettre en question, la relation peut avoir une nouvelle vie. Si au contraire les défauts de l’un et l’autre n’apparaissent pas compatibles autant passer à l’étape suivante.

Le détachement : il peut être total ou partiel !

Une fois l’acceptation de la séparation, le détachement affectif peut se mettre en place, pour certains le processus est très long ou n’arrive jamais. Mais si ce dernier se produit, il réside néanmoins des surprises quant au rapport avec l’ex. Nous avons déjà vu des anciens partenaires devenir des figures indispensables l’un pour l’autre : « des amis » ; en effet lorsque l’on a vécu avec une personne, il peut persister avec cette dernière une complicité assez forte.
En bref, que ce détachement soit total, de manière à ce que l’ex sorte complètement de sa vie, ou partiel quand celui-ci reste dans l’entourage, il est un bienfait pour redonner une chance à l’amour et donc aux nouvelles rencontres.

Notre conseil du jour : après une rupture tant que l’on n’a pas passé la phase du détachement, il se peut que toute nouvelle relation ne soit en fait qu’une transition ! Prenez le temps de vous écouter et de vous ménager.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires et un clic sur « j’aime » est le bienvenu !

Emmanuelle MUNAR et Ruth BENITAH

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
4 Commentaires
  1. Deux auteurs ? On a de la chance !

  2. Deux auteurs ? On a de la chance !

  3. Seul le temps peut apporter des réponses à notre questionnement sur ce sujet de la rupture , et encore les plaies restent toujours béantes.
    Le seul remède , trouver sa moitié et qu elle soit compréhensive sans pour nous même en abuser car il faut ressentir aussi le mal que l on peut faire à être nostalgique du passé
    Bisous a vous 2 , continuez !

  4. Seul le temps peut apporter des réponses à notre questionnement sur ce sujet de la rupture , et encore les plaies restent toujours béantes.
    Le seul remède , trouver sa moitié et qu elle soit compréhensive sans pour nous même en abuser car il faut ressentir aussi le mal que l on peut faire à être nostalgique du passé
    Bisous a vous 2 , continuez !

Votre commentaire

edeeb541e011ee80819435715cf2fbe8))))