L’infidélité : Pourquoi trompe-t-on son ou sa partenaire ?

Par / 2 Commentaires / 11 novembre 2015

L'infidélitéBonjour à tous,

J’ai voulu m’interroger sur l’infidélité de car les études disent que 60% des hommes seront infidèles là où 40% des femmes se laisserait tentée par l’adultère. Il semblerait que la femme passe moins souvent à l’acte car elle a davantage peur de faire souffrir. Tandis qu’un homme se laissera plus volontiers tenter pour peu qu’on lui mette un décolleté sous le nez…

Lorsque vous êtes dans une soirée un peu arrosée et que vous posez la question aux messieurs vous entendrez assez rapidement que la notion de fidélité n’est pas importante pour « le coup » d’un soir ou la « gâterie » ni vu ni connu. Pas plus tard que cette semaine un ami fraichement marié m’avouait avoir gouté aux lèvres d’une dame aux mœurs légères SANS que cela ne l’empêche de vivre et dormir aux côtés de son épouse.

C’est alors que j’ai pris peur pour ma vie de couple. Qu’est ce qui me prouve que mon homme tout adorable soit-il ne me trompe pas « vite fait bien fait » ? Aucune d’entre nous ne veulent que nos hommes puissent avoir des moments intimes avec une jeunette aux seins siliconés qui le « hum hum » dans sa voiture !

Comment faire en sorte de ne pas en arriver là !? Je pourrais développer ici les signes avant-coureurs mais vous trouverez des tonnes d’articles sur le sujet. Moi j’aimerais comprendre plus profondément ce qui fait que BANG ! On l’a fait …

Déjà dans un premier temps c’est qu’est-ce que la fidélité ?

Si je reprends la définition de Wikipedia, la fidélité conjugale consisterait à considérer son conjoint comme le partenaire privilégié de sa vie privée et son seul partenaire sexuel. Jusqu’à ce que mort s’ensuive donc, ce qui peut arriver vite si votre mari est cardiaque. Blague à part on parle ici de sexe une fois de plus !

Et là je me dis, qu’est ce qui est le plus grave pour un couple de tirer un trait sur la complicité qui l’unit ou de faire un léger écart de conduite. Sauf qu’un écart de conduite c’est combien de fois dans une histoire ? Une fois par année ? Quand l’occasion se présente sans que l’autre ne le sache …. Le problème au finale est assez simple quand on réfléchit 5 minutes :

Toute personne en couple a tendance à s’endormir sur son bonheur et à considérer l’autre comme acquis. On partage surtout des moments aussi excitants que faire les courses ou calculer les impôts et on se laisse aller dans le canapé à regarder l’amour est dans le pré. La parade sexuelle du début s’est envolé ni vue ni connue. Alors on pense que comme nous, l’autre se suffit d’un rapport sexuel par semaine alors qu’en vérité il en prendrait volontiers 4 de plus, je dis : danger !

Chez les infidèles, c’est une intimité insatisfaisante et la frustration qui en résulte, un besoin de vitalité et de passion au lit qui sont souvent cités dans la majorité des études. Le washington post l’affirme et le confirme dans une étude : L’insatisfaction sexuelle serait le berceau de l’infidélité. Alors de but en blanc, les représentants du sexe opposé ne vont plus nous laisser indifférents. On s’aime mais on s’ennuie !

Alors oui bien sûr qu’il faut remettre du frisson et de l’envie dans le couple mais ce n’est pas suffisant car le désir implique une distance qui n’est plus présente aujourd’hui. Nous sommes dans l’ère du « tout, tout de suite », de la consommation permanente et de l’intolérance à l’attente. Plus de mystère ! Plus de frissons ! Plus de désir inassouvi …. C’est le temps du désœuvrement mental.

Tu peux être connectée dans la minute avec ton homme qui se voit dans l’obligation de répondre même s’il se trouve dans une réunion des plus importantes. Il n’y a pas plus d’attente, de manque, d’envie qui peut se créer car la technologie nous relie comme jamais auparavant.

C’est cette insatisfaction là qui fait déborder les choses et entraine un passage à l’acte ( je m’explique car là je suis clair comme du pastis) . Si on trompe c’est sexuel donc c’est qu’il y a une insatisfaction car quelqu’un de totalement comblé ne passera pas à l’acte MAIS le fait de décevoir l’autre en permanence est aussi une des raisons d’aller voir ailleurs quelqu’un qui ne décevra pas. La déception vient de l’absence de mystère, de l’ennui, de tout savoir tout de suite et tout le temps dans la seconde et avec l’obligation de réponse.

Les partenaires n’évoluent pas toujours au même rythme, ce qui crée un désenchantement. On ne se sent plus assez reconnu, ni apprécié. Cette déception nous rend disponibles pour une rencontre. Pour un autre différent qui nous fera voir la vie plus joliment.
Et l’on vient à se poser la question suivante : Ailleurs, l’herbe n’est-elle pas plus verte ?

Conseil de Jess sur l’infidélité

Faire en sorte que l’herbe ne soit pas plus verte ailleurs !

Une véritable relation se construit sur le risque de la perte à tout moment. Il faut impérativement garder son jardin secret, avoir des moments à soi qui ne sont pas dit et dont le silence est respecté. L’autre n’est pas ton meilleur ami et encore moins ton confident. L’enfermement, même désiré et accepté, est source d’étouffement.

Désirer l’inconnu n’est donc pas forcément dangereux. Désirez et rendez-vous compte du bonheur qui se trouve sous vos draps. La confiance ne repose pas sur l’absence de tentation, mais plus sûrement sur le fait de pouvoir dire : La tentation, je connais, mais je te préfère. Il n’est pas interdit de désirer au contraire ! Cadonne plus d’excitation et d’envie pour son conjoint.

Il faut accepter de faire évoluer ses illusions. On n’est pas tout pour l’autre, il n’est pas tout pour nous, même si nous sommes extrêmement importants l’un pour l’autre. Ne faire qu’un est une illusion dangereuse.

Si on ne conserve pas des moments personnels, l’amour manque vite de carburant et l’un des partenaires risque d’aller chercher de l’air frais à l’extérieur. Alors vivez à deux mais surtout pour vous ! Trouvez vos bonheurs personnels, vos moments privilégiez et apprenez à aimer l’autre, aimez mais n’étouffez pas ! Restez une source de mystère, un trésor à conquérir, une interrogation permanente qui donne envie encore et toujours de la désirer pour la posséder à jamais.

Jess

L’équipe MagAmour.com vous accompagne depuis 2009 dans votre vie amoureuse.
2 Commentaires
  1. Bonjour Andry et merci pour ton commentaire.

    Tout partager c’est risquer de s’étouffer mutuellement. Il faut arriver à conjuguer un peu de mystère, un peu d’attente , des surprises . Utiliser son cerveau pour faire de son couple une création constante .

    Bien à toi.
    Jess

  2. Très très bel article ! J’ai beaucoup appris. J’avais tendance à me dire qu’il faille beaucoup partager au sein d’un couple mais pas tant que ça au final.
    Il faut savoir se suffire à soi-même.

    Merci pour toutes ces infos.

    Andry.

Votre commentaire

8fa073ddbeaac083a1cf887473c57725ppppppppppppppppppppppppppp